L’edito du Maire

Ph_Nauleau_31-300x300Pour la seconde fois cette année, le terrorisme nous a frappé dans notre chair. Des fanatiques ont tué 129 personnes et fait 350 blessés. Ils ont tué aveuglement et froidement pour tenter d’affaiblir la France et plus largement, tous les pays libres.

C’est un acte terriblement sauvage, odieux, abject !, commis par des hommes totalement endoctrinés, qui a visé des évènements culturels sportifs et un concert, et des scènes de joie de vivre à la terrasse de cafés. C’est donc bien notre mode de vie qui a été attaqué !

Ne nous y trompons pas, la religion n’a rien à voir dans ces attentats. Ce n’est qu’un prétexte pour rependre le chaos. Il faut absolument se garder des amalgames avec la communauté musulmane, qui, dans son immense majorité, pratique un culte pacifiste. Les réactions extrémistes d’intolérance vues en Bretagne ce week-end contre les étrangers, sont à bannir absolument car elles ne font que nous opposer et font le jeu de ceux qui nous attaquent.

Alors oui, nos forces militaires interviennent en Irak et en Syrie, et certains pourront dire que les attentats de vendredi en sont une réponse et qu’il faudrait mieux se retirer de ces pays. Mais alors en laissant faire, ce fanatisme va inévitablement gagner les portes de l’Europe et demain le danger sera encore bien plus grand. Nous devons donc continuer à soutenir ces opérations hors de nos frontières car c’est la seule façon de préserver notre avenir et notre civilisation.

Pour défendre notre liberté, le repli sur soi peut être une tentation, un réflexe, mais en aucun cas ce n’est la solution. Si le renforcement de la sécurité apparaît incontournable pour empêcher que de telles horreurs se reproduisent, attention à ne pas abandonner en route notre mode de vie fait de paix, de justice, de liberté et d’humanisme.

La culture et l’enseignement sont nos meilleures armes pour faire face à ce radicalisme aveugle.

Je voudrais achever ce propos par une pensée émue pour toutes les trop nombreuses familles touchées par la perte ou les blessures d’un proche. Et en particulier je voudrai vous associer à l’immense chagrin d’une famille de Haute Vienne, de notre canton, qui est confrontée à la disparition de leurs deux filles jumelles. On ne devrait jamais vivre un tel drame.

Je vous remercie pour votre attention et comme partout en France à cette même heure, je vous invite à observer une minute de silence en hommage à toutes les victimes.

Le Maire

Philippe Nauleau

(Allocution prononcée le 16 novembre à l’école en présence d’une centaine de personnes et des enfants des classes de primaire.)

admin

Add your Biographical Info and they will appear here.

Laisser un commentaire